La dorine, ou cresson doré

C’est au cours du Carême, lors d’une apparition à Bernadette Soubirous, que Marie invita celle qui deviendra sainte Bernadette à manger l’herbe amère se trouvant dans la grotte de Lourdes. Cette plante était de la dorine. Pour l'avoir goûtée, on peut confirmer qu'elle est amère, voire très amère! Appréciant les bords de ruisseau et les roches humides, c’est les pieds dans l’eau, ou presque, que la dorine à feuilles alternes s’épanouit. Celle qu’on appelle aussi cresson doré se trouve dans l’ombre des sous-bois. Grâce à ses tiges rampantes s’enracinant facilement, elle se développe en tapis. Sa petite fleur de couleur vert-jaune sans pétales passe souvent inaperçue et rend cette membre de la famille des saxifrages très discrète. Malgré tout, elle mérite qu’on la regarde de plus près: à la loupe, elle dévoile toute sa délicatesse.