Journal de bord

#ASDLS - Avant le départ

AdobeStock_103444054_v4.tif
#ASDLS - On fait les présentationsAux sources de la Sarine
00:00 / 01:04

Un périple au long cours vers les sources de la Sarine

 
En douze étapes sur un an et demi, GrandAngle vous propose de remonter la Sarine, de sa confluence bernoise avec l’Aar à sa source valaisanne. Un voyage initiatique de 126 kilomètres, prétexte pour explorer la nature traversée par cette rivière emblématique.
 
De la Sarine, on connaît bien son cours paisible dans la vallée de l’Intyamon et ses méandres au pied de la cathédrale de Fribourg. Mais savez-vous qu’elle baigne les racines de la seule saulaie de Suisse? Et la connaissez-vous en torrent impétueux lorsque fond la neige du Sanetschhorn? Ces facettes et bien d’autres sont à découvrir au fil des douze étapes d’un périple au long cours – un an et demi – que propose GrandAngle, plate-forme de randonnées accompagnées et d’activités nature.
Le voyage débutera là où la Sarine rencontre l’Aar, à Golaten, dans la plaine bernoise. C’est lors d’une balade dans cette zone alluviale reconnue d’importance nationale qu’est né le projet de ce périple, imaginé par Cathy et Emanuel Roggen, les deux animateurs et protagonistes de GrandAngle.
 
Un livre pour partager encore
La Sarine est vite repérée comme pouvant devenir le fil conducteur d’une aventure à partager. Les chemins au fil de l’eau en Basse-Ville, au bord de la Petite Sarine ou au cœur des Préalpes ont déjà été arpentés lors de balades proposées dans le cadre du Carnet de rando de GrandAngle. «On avait envie d’offrir un autre concept», indique Emanuel Roggen, droguiste, herboriste et passionné de botanique.
D’où ce long périple en douze étapes, loin d’une performance physique puisque près de dix-huit mois seront nécessaires à parcourir ses 126 km. Les initiateurs espèrent que certains participent à l’ensemble du voyage. «Mais le but est de l’ouvrir à un public le plus large possible», souligne Cathy Roggen, accompagnatrice en montagne. Ainsi les randonnées sont-elles proposées à différents moments de la semaine, à raison d’une par mois, sauf en hiver.
De leur côté, Cathy et Emanuel Roggen envisagent de prolonger encore les excursions par la publication d’un livre. Sorte de carnet de bord de l’aventure, il permettra aux lecteurs de se balader seuls tout en bénéficiant des observations et des découvertes réalisées par GrandAngle.
 
Deux districts à son nom
«La rivière est un prétexte», glisse Emanuel Roggen. Zones humides, villes, prairies, montagnes… la Sarine traverse une grande diversité de milieux naturels et construits. Autant d’écosystèmes à décrypter et de patrimoine à appréhender. «On parlera de l’influence de la rivière sur les paysages qu’elle traverse, s’enthousiasme Cathy Roggen. Mais aussi de comment les hommes l’ont maîtrisée pour en exploiter l’énergie et éviter ses débordements.»
Et de souligner que la Sarine devient sept fois lacs sur son tracé. Qu’elle est aussi district dans deux cantons, Berne et Fribourg, qu’elle sert souvent de frontière entre les villages, entre les cantons et entre les régions linguistiques. «Elle a apposé une identité très forte aux territoires qu’elle parcourt. Il y a une symbolique forte aussi de remonter son cours, un côté initiatique à chercher son origine.» Sophie Roulin
sanetsch_04.jpg
golaten_01.jpg
S'abonner à la newsletter "Aux sources de la Sarine"

Suivez le compte-rendu

de chaque étape

Vous êtes abonné(e)s à la newsletter "Aux sources de la Sarine"